Dossier pharmaceutique partagé : expérience pilote entre pharmaciens et 4 hôpitaux

Pour la première fois les pharmaciens de ville et les équipes hospitalières des CHU de Nîmes et de Nancy et des CH de Bégin et Hyères vont pouvoir actualiser et partager les données des dossiers pharmaceutiques des patients. Objectif de cette opération pilote lancée en juin 2010 : compléter le dossier pharmaceutique ouvert dans les officines de ville en intégrant les médicaments administrés ou prescrits dans les hôpitaux afin de lister l'ensemble des traitements délivrés à un patient.

Pour la première fois les pharmaciens de ville et les équipes hospitalières des CHU de Nîmes et de Nancy et des CH de Bégin et Hyères vont pouvoir actualiser et partager les données des dossiers pharmaceutiques des patients. Objectif de cette opération pilote lancée en juin 2010 : compléter le dossier pharmaceutique ouvert dans les officines de ville en intégrant les médicaments administrés ou prescrits dans les hôpitaux afin de lister l’ensemble des traitements délivrés à un patient. Cette exhaustivité permettra d’éviter les interactions médicamenteuses et les doublons qui peuvent avoir des conséquences graves pour la santé des patients. Le dossier est consultable par les pharmaciens de ville et par les praticiens hospitaliers à partir de la carte vitale du patient. Un plus pour la qualité des soins.

Une sécurité pour les patients en vacances !
Les patients en vacances n’ont pas forcément sur eux l’ensemble des traitements, donc l’intérêt est réel. Prenons l’exemple d’une personne âgée hémophile qui quitte Lille pour un séjour touristique à Nîmes. A son arrivée, elle constate qu’elle oublié son traitement délivré par un établissement du Nord-Pas-de-Calais. Elle se rend alors au CHU de Nîmes avec son ordonnance. Le pharmacien hospitalier remarque dans son dossier que sur le trajet Lille-Nîmes elle s’est arrêtée dans une officine de Lyon et a acheté un médicament contre-indiqué. Le pharmacien l’alerte et fait le point avec elle.

En savoir plus sur le dossier pharmaceutique
Le dossier pharmaceutique recense les médicaments pris par le patients, prescrits ou non. Le dossier est ouvert à la demande du patient. 6,7 millions de dossiers pharmaceutiques ont été crées depuis la mise en place du système en janvier 2009

Référent du dossier au CHU de Nîmes Dr Jean Marie Kinowski, Praticien Chef de service de la pharmacie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.