Grippes : L’AP-HP se mobilise pour protéger personnels et patients

Les professionnels de santé étant les premiers exposés aux virus de la grippe, l'AP-HP a lancé auprès de son personnel une importante campagne de vaccination contre la grippe saisonnière et H1N1. La mobilisation a débuté le 9 septembre 2009. Elle est soutenue par un plan de communication qui rappelle par voie d'affichage et de dépliants les mesures simples de prévention. Ces conseils sont également repris dans un film de sensibilisation réalisé à l'attention des agents.

Les professionnels de santé étant les premiers exposés aux virus de la grippe, l’AP-HP a lancé auprès de son personnel une importante campagne de vaccination contre la grippe saisonnière et H1N1. La mobilisation a débuté le 9 septembre 2009. Elle est soutenue par un plan de communication qui rappelle par voie d’affichage et de dépliants les mesures simples de prévention. Ces conseils sont également repris dans un film de sensibilisation réalisé à l’attention des agents.

Ce documentaire est le fruit d’une collaboration avec le service de Pneumologie et Réanimation (Pr Similowski) et de l’Equipe Opérationnelle d’Hygiène (Dr Robert) du Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière. Il peut être visionné à partir du lien suivant http://www.aphp.fr/site/livres_videos/grippe.html
Protéger les personnels, c’est aussi protéger les patients et leurs proches mais aussi permettre d’assurer la continuité de l’activité des soins
Dans son avis du 7 septembre dernier relatif aux priorités sanitaires d’utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1), le Haut comité de Santé recommande que « soient vaccinés en priorité, les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, en commençant par ceux qui sont amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de facteurs de risque. »

Cette année, sachant qu’un délai de 3 semaines entre les deux vaccinations doit être respecté, le calendrier vaccinal a été avancé d’un mois pour concorder avec l’arrivée à la mi-octobre des vaccins contre la grippe A H1N1.

Par ailleurs, dans le contexte d’une pandémie grippale par le virus H1N1, le recours à des moyens simples de protection permet également de limiter la propagation des virus. La transmission de la grippe se fait essentiellement par voie aérienne (toux, éternuements, postillons) et également manuportée directe ou indirecte (contact avec les mains d’une personne porteuse du virus ou les objets manipulés par elle). Outre la vaccination, lutter contre la transmission du virus implique de protéger les contacts avec une personne malade grâce au port d’un masque et de se laver les mains régulièrement au savon et/ou avec une solution hydro-alcoolique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.