Hypertension artérielle : Bordeaux forme les patients à l’automesure tensionnelle les 15 juin et 6 juillet

Mal silencieux qui touche 14 millions de personnes en France*, l’hypertension artérielle (HTA) peut entraîner de très graves complications chez les patients qui ne bénéficient pas d’un traitement adéquat : accidents vasculaires cérébraux, maladies rénales et problèmes de vision. Or cette trop forte pression sanguine sur les parois des artères peut être dépistée par un simple outil de mesure mis à la disposition des patients. Mais la qualité de l’auto-surveillance et l’interprétation des résultats dépendent du bon usage du tensiomètre individuel. Pour apprendre aux patients à maîtriser le fonctionnement de cet appareil, le service de cardiologie de l’hôpital Saint-André – CHU de Bordeaux, propose des ateliers de formation qui s’inscrivent dans une démarche d’éducation des patients.

Mal silencieux qui touche 14 millions de personnes en France*, l’hypertension artérielle (HTA) peut entraîner de très graves complications chez les patients qui ne bénéficient pas d’un traitement adéquat : accidents vasculaires cérébraux, maladies rénales et problèmes de vision. Or cette trop forte pression sanguine sur les parois des artères peut être dépistée par un simple outil de mesure mis à la disposition des patients. Mais la qualité de l’auto-surveillance et l’interprétation des résultats dépendent du bon usage du tensiomètre individuel. Pour apprendre aux patients à maîtriser le fonctionnement de cet appareil, le service de cardiologie de l’hôpital Saint-André – CHU de Bordeaux, propose des ateliers de formation qui s’inscrivent dans une démarche d’éducation des patients. 
Les 15 juin et 6 juillet, les patients hypertendus, munis de leur tensiomètre, pourront rencontrer les professionnels de santé (médecins, infirmières, pharmaciens) et bénéficier de leurs conseils. Ils apprendront à utiliser ces appareils de manière fiable. Les spécialistes leur expliqueront aussi l’intérêt mais aussi les limites de l’automesure.
La formation dure 2 heures et se déroule au service de cardiologie – salle d’éducation thérapeutique – Hôpital Saint-André, 1 rue Jean Burguet à Bordeaux. Pour s’inscrire et se renseigner appeler le 05 56 79 57 03.

Les progrès de l’automesure

Spontanément ou sur les conseils de leurs médecins traitants, les patients s’équipent d’appareil pour mesurer leur tension à la maison (automesure).  Malheureusement ils ne reçoivent pas toujours les informations nécessaires à l’utilisation de ces appareils et à l’interprétation des résultats. Conséquences : les mesures sont peu fiables et génèrent une inquiétude importante chez certains patients pouvant aboutir paradoxalement à faire monter leur tension ou à une mauvaise adaptation des traitements. D’où l’intérêt de suivre les ateliers de formation à l’automesure tensionnelle proposés par le CHU de Bordeaux.

Prise en charge de l’hypertension au CHU de Bordeaux

L’unité d’hypertension artérielle (HTA) du CHU de Bordeaux (hôpital Saint André) est la seule de la région et fait partie des 13 centres en France qui ont reçu le label « hypertension Excellence center » décerné par la Société Européenne d’hypertension.
Cette unité prend en charge essentiellement les HTA difficiles à équilibrer, les formes compliquées et les HTA secondaires à différentes causes. Ces patients sont vus en consultation ou traités en hospitalisation de jour ou hospitalisation traditionnelle pour les formes sévères ou compliquées.
*source site internet de la Fondation de recherche sur l’hypertension artérielle FRHTA – www.frhta.org

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.