L’accès aux soins pour tous : La Permanence d’Accès aux Soins de Santé (P.A.S.S.)

Au CHU de Fort-de-France, la P.A.S.S. a été mise en place le 1er novembre 1999 conformément à la loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre l'exclusion.

A quoi sert la P.A.S.S. ?

La PASS répond en première intention à un besoin de soins de la part des personnes démunies. Elle assure une prise en charge sanitaire et sociale de la personne, et organise sa prise en charge extra-hospitalière, en collaboration avec des partenaires extérieurs.

Quel est son rôle ?

Son rôle fondamental consiste à permettre l’accès aux soins à des personnes marginalisées qui éprouvent souvent des difficultés voire une incapacité à faire valoir leur droit à l’assurance maladie ; Ces personnes redoutent les contacts avec les structures de soins et avec les personnels administratifs et soignants.

Les missions de la P.A.S.S. (circulaire du 17 décembre 1998)
– Faciliter l’accès des personnes démunies au système hospitalier et au réseau institutionnel ou associatif de soins, d’accueil et d’accompagnement social.
– Accompagner les personnes dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits notamment en matière de couverture sociale.
– Répondre à toutes les démarches de jeunes femmes démunies qui sont à la recherche de mesure de prévention en matière de contraception ou d’I.V.G., d’accueil pour leurs enfants en relation avec le planning familial.

Où est-elle située ?

Au CHU de Fort de France la PASS est située dans le hall d’accueil de l’hôpital Pierre Zobda Quitman ; là où se présentent chaque jour les personnes qui ont recours de façon tardive au système de soins.

En relation constante avec le service des urgences, la PASS constitue le lieu d’accueil et de prise en charge centralisé de l’exclusion.

M-N. ELIAZORD

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.