L’accord cadre avec Saint-Etienne dynamise l’inter région

L'accord cadre signé entre les CHU de Clermont-Ferrand et de Saint-Etienne début 2008 a ouvert la voie à une collaboration structurée. Ratifié par les Directeurs Généraux, Présidents des Commissions Médicales d'Etablissement et Doyens, ce partenariat a permis :

L’accord cadre signé entre les CHU de Clermont-Ferrand et de Saint-Etienne le 18 février 2008 ouvre la voie à une collaboration structurée. Ratifié par les DirecteurS Généraux, Présidents des Commissions Médicales d’Etablissement et Doyens, ce partenariat prévoit :
– la création de fédération médicale inter hospitalière inter CHU en médecine légale, médecine du travail, rééducation fonctionnelle,
– une collaboration médicale partagée dans le domaine de neurochirurgie,
– une coopération, dans le cadre d’UniHA, en matière de prestations Linge,

Pour le Directeur Général du CHU de Clermont-Ferrand « Notre dynamique de territoire a débuté avec la convention de direction commune entre le CH de Riom, Clémentel et le CHU, au sein d’un même bassin de santé. Elles s’est poursuivie avec le Groupe 6 de la région Auvergne (reliant les CH de Vichy, Montluçon, Moulins, Le Puy, Aurillac, et le CHU de Clermont-Ferrand). Notre volonté d’ouverture a été confortée le 18 février 2008 avec la signature d el’accord cadre avec le CHU de Saint-Etienne. De telles coopérations régionales et inter régionales donnent du sens à une démarche de complémentarité en les acteurs du service public. »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.