Le pôle « tête cou, chirurgie plastique et chirurgie des brûlés » reçoit le Prix de l’Expérience d’Excellence

Le pôle "tête cou, chirurgie plastique et chirurgie des brûlés" du CHR Metz-Thionville placé sous la responsabilité du Docteur Eric Gérard a reçu le Prix de l'Expérience d'Excellence des mains de Philippe Ritter, le président du Conseil d'Administration de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), le 18 octobre 2011. Décerné dans le cadre de l’opération "100 pôles d'excellence", cette distinction récompense la dynamique de projet de cette unité de référence

Le pôle "tête cou, chirurgie plastique et chirurgie des brûlés" du CHR Metz-Thionville placé sous la responsabilité du  Docteur Eric Gérard a reçu le Prix de l’Expérience d’Excellence des mains de Philippe Ritter, le président du Conseil d’Administration de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), le 18 octobre 2011.  Décerné dans le cadre de l’opération "100 pôles d’excellence", cette distinction récompense la dynamique de projet de cette unité de référence.
Le jury a salué la démarche d’optimisation du fonctionnement du centre des grands brûlés, de réorganisation des consultations d’ophtalmologie, d’odontologie et d’ORL sur le site de Thionville, d’adaptation du programme capacitaire et du mode d’hospitalisation à l’activité chirurgicale du pôle sur le site de Metz. Ce travail a été mené par le chef de pôle avec la collaboration de Nadine Michelet-Dolle, cadre de santé et d’Evelyne Duhaut, assistant de gestion de pôle. 
  
  
Les spécificités du pôle tête, cou, chirurgie plastique, chirurgie des brûlés
Le centre des Brûlés est un centre interrégional prenant en charge les patients adultes, centre de référence du Grand Est.
Les services d’odontologie ses sites de Thionville et Metz sont inscrits dans deux programmes hospitaliers de recherche clinique, l’un s’intitulant "Evaluation de l’efficacité et de la sécurité de l’emploi d’un dispositif innovant permettant d’améliorer l’accessibilité buccale chez des personnes en situation de handicap présentant des troubles du comportement, l’autre s’intitulant "Rôle de la proétine plasmatique de transfert des phospholipides sur l’endotoxémie provoquée par l’inflammation buccale" en lien avec le CHU de Dijon.

Chiffres clés 2010

3198 entrées 12 504 journées 56 728 consultations publiques externes53 médecins, et 137 personnels paramédicaux64 lits et places

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.