Point d’orgue d’une année musicale riche et éclectique

Point d'orgue d'une année musicale riche et éclectique, la Fête de la musique au CHU regroupe du 19 au 21 juin, une trentaine d'unités et près d'une dizaine d'artistes.

Point d’orgue d’une année musicale riche et éclectique, la Fête de la musique au CHU regroupe du 19 au 21 juin, une trentaine d’unités et près d’une dizaine d’artistes.

Durant ces 3 jours de fête musicale, les patients, les visiteurs et les soignants ont pu se retrouver autour de la chanson française, de la musique manouche, des variétés internationales et découvrir des instruments du monde entier.

Le programme des Mots Zé des Sons, engagé depuis 2005 au CHU, a largement favorisé l’implication des équipes dans cette 26e fête de la musique. D’année en année, « Des Mots Zé des Sons » réussit à sensibiliser un nombre croissant de services à l’introduction de la musique et des contes à l’hôpital.

Les services pionniers du programme se sont aussi impliqués dans la fête de la musique : gérontologie, pédiatrie, addictologie, Soins de Suite et de Soins de longue durée. De nouveaux services les ont rejoints pour fêter ensemble la musique le 21 juin : services de neurologie, de neurochirurgie, de chirurgie viscérale, des maladies du foie et de l’appareil digestif, de cardiologie, des maladies du sang.

Le 20 juin le duo « sarcatone », -chanteurs et comédiens- a même provoqué une belle rencontre « intergénérationnelle ». En effet, les enfants d’un centre de loisirs proche du « Département de soins de suite et soins de longue durée » ont assisté, en voisins, à une représentation qui invitait le public à un voyage à travers le siècle dernier en chansons théâtralisées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.