Poitiers reçoit le prix « allocation des ressources humaines »

Le jury du grand prix du management public a attribué le prix « allocation des ressources humaines » au CHU de Poitiers lors du salon de l’emploi public qui s'est tenu porte de Versailles, le jeudi 4 avril 2013.

Le jury du grand prix du management public a attribué le prix « allocation des ressources humaines » au CHU de Poitiers lors du salon de l’emploi public qui s’est tenu porte de Versailles, le jeudi 4 avril 2013.
Ce prix vient couronner les efforts engagés par le CHU de Poitiers dans l’évolution des organisations de ses services médico-chirurgicaux. Ces deux unités, d’une centaine d’agents au total, et de ont été réunies en une  seule et même équipe des spécialités de médecine et chirurgie grâce à l’implication et l’accompagnement de l’encadrement soignant.
Par ce regroupement, le CHU de Poitiers contribue à une meilleure gestion de la dépense publique en privilégiant le développement de la chirurgie ambulatoire sur l’hospitalisation complète conformément aux recommandations nationales.
Cette évolution a été menée par la pédagogie, acquisition par les équipes paramédicales de compétences managériales et formation aux nouvelles prises en charge ambulatoires. Autre vertu du regroupement, il rend plus équitable le rythme de travail entre les personnels auparavant affectés uniquement sur des ailes d’hospitalisation complète et ceux qui ne faisaient que de l’activité de semaine. Désormais, le nombre de week-end et de nuits travaillés  est totalement identique.
L’originalité de cette réalisation réside notamment dans sa méthode qui a accordé une grande autonomie et responsabilité au cadre supérieur de santé et aux cadres soignants de proximité. Ces derniers n’ont pas seulement été associés à la mise en œuvre du projet mais également à sa conception.
A terme, et au-delà des objectifs précédemment exposés, ce projet doit permettre un plus grand partage des savoirs et des compétences et un développement de l’entraide au sein d’un même pôle d’activité.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.