Qualité de vie au travail : Reims promoteur d’innovation managériale

Concilier vie professionnelle et vie familiale, acquérir la capacité d'affronter des situations à forte intensité émotionnelle, satisfaire ses besoins d'accomplissement et de reconnaissance. Les hospitaliers en rêvent ! Et les directions sont de plus en plus nombreuses à s'impliquer dans des démarches contribuant à la qualité de vie au travail ou QVT. Depuis une trentaine d'années la QVT est considérée comme stratégique par les responsables des ressources humaines et par les managers. A l'hôpital où les tensions sont nombreuses, cette notion a fait son entrée par la prévention des risques professionnels. Depuis, la problématique s'est élargie à la qualité de vie au travail. Dans ce domaine, la Champagne-Ardenne fait office de pionnier.
Concilier vie professionnelle et vie familiale, acquérir la capacité d’affronter des situations à forte intensité émotionnelle, satisfaire ses besoins d’accomplissement et de reconnaissance. Les hospitaliers en rêvent !  Et les directions sont de plus en plus nombreuses à s’impliquer dans des démarches contribuant à la qualité de vie au travail ou QVT. Depuis une trentaine d’années la QVT est considérée comme stratégique par les responsables des ressources humaines et par les managers. A l’hôpital où les tensions sont nombreuses, cette notion a fait son entrée par la prévention des risques professionnels. Depuis, la problématique s’est élargie à la qualité de vie au travail. Dans ce domaine, la Champagne-Ardenne fait office de pionnier.

Initier les équipes à la qualité de vie au travail (QVT)

Avec le soutien de l’ANFH, 15 établissements ont été initiés, baromètre QVT à l’appui pour identifier leur niveau d’engagement et les axes d’amélioration, organisation de formations collectives et, point d’orgue de la démarche, partage des retours d’expérience. Cette restitution est orchestrée lors d’une grande conférence dédiée à l’innovation managériale, réunira 320 participants, le 28 septembre prochain au Centre des congrès de Reims.

Avec 7 600 collaborateurs, le CHU de Reims, premier employeur du territoire a développé une politique visant à renforcer le sentiment d’appartenance à l’établissement et mené des initiatives originales. A son actif, l’installation d’une conciergerie, le projet d’ouverture d’une crèche hospitalière, la 1ère édition d’une semaine des talents pour donner l’opportunité à tout agent d’être accompagné, porté et soutenu pour mener à bien un projet professionnel ou pour valoriser les projets collectifs.
D’autres initiatives rendent plus fluides les relations entre les équipes à l’instar de la formation par la simulation managériale pour l’encadrement. Dans le même sens, le chantier de la numérisation (ou “DRH 2.0”) vise à dématérialiser et à accélérer les demandes des agents (congés, mise à jour du dossier, etc.), ou encore faciliter la consultation des avis de vacances de postes du CHU et du GHT. L’intégration des nouveaux professionnels a, elle aussi, été repensée. Aussi les acteurs RH ont été sensibilisés et formés à l’accueil pour favoriser "l’expérience candidat" et l’accompagnement à la prise de poste en tenant compte de "l’expérience recruté". 

Cette démarche trouve un écho favorable à l’échelle nationale 

« Prendre soin de ceux qui nous soignent » déclarait la ministre des Solidarités et de la Santé en septembre 2017. La qualité de vie au travail (QVT) est considérée par Agnès Buzyn comme un axe prioritaire de l’action gouvernementale. Ce leitmotiv anime les acteurs du territoire champardennais depuis 2014. Pour eux, l’intelligence collective est porteuse d’une dynamique de changement qui reconnait le droit à l’erreur. Cette journée leur permettra de rendre compte du travail accompli durant ces trois années. Ils montreront que les pratiques d’innovation managériale débouchent sur des changements tangibles au service du bien-être au travail des personnels.
Pour en savoir plus télécharger le Guide Construire une démarche qualité de vie au travail – ANFH Champagne-Ardenne

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.