Rencontre FHF – FHF Limousin : stratégies de coopérations au programme

L'ensemble des établissements publics hospitaliers et médico-sociaux de la région adhérents de la Fédération hospitalière de France Limousin, se sont rassemblés à Limoges, le vendredi 16 février 2007, en présence du président national de la Fédération hospitalière de France, M. Claude Evin, et du délégué général, M. Gérard Vincent.

L’ensemble des établissements publics hospitaliers et médico-sociaux de la région adhérents de la Fédération hospitalière de France Limousin, se sont rassemblés à Limoges, le vendredi 16 février 2007, en présence du président national de la Fédération hospitalière de France, M. Claude Evin, et du délégué général, M. Gérard Vincent pour analyser la situation de la région et les évolutions nécessaires dans le cadre de l’application du Schéma régional d’organisation sanitaire (SROS) de 3ème génération et de la mise en perspective du futur SROS IV, à partir d’un constat partagé des forces et faiblesses du service public.

L’expression qui résume le mieux les travaux de cette journée de travail, qui associait des élus, des directeurs, des médecins et des cadres de santé, est « Stratégie de Groupe ».

Cette stratégie de coopération est rendue nécessaire par les contraintes conjuguées de la démographie médicale et du maillage hospitalier sur l’ensemble de la région.

La Fédération hospitalière de France Limousin a défini son plan d’action sur la base des conclusions de la journée, notamment sur la cancérologie, la chirurgie, la cardiologie et les activités en développement : soins de suite et de réadaptation, hospitalisation à domicile, activités médico-sociales.

La Fédération hospitalière de France Limousin a été créée à la fin de l’année 2006 dans le cadre du programme de régionalisation des unions hospitalières voulu par la Fédération hospitalière de France dont elle est une des composantes.
La FHF Limousin est une association loi 1901, dont le but est de renforcer au niveau régional la cohésion de la communauté sanitaire et sociale publique. Elle garantit sa représentation et la défense de ses intérêts, afin de contribuer à la qualité et l’accessibilité des soins et des prises en charge pour tous.

Le conseil d’administration de la Fédération hospitalière de France Limousin comporte 30 membres.

Son bureau élu est ainsi composé
– président : Pr Jacques Rousseau
– vice-président : Pr Bernard Descottes
– délégué régional : Philippe Vigouroux
– délégués régionaux adjoints : Dr Emile-Roger Lombertie, Didier Hoeltgen, Loïc Billy, Gérard Tura
– trésorier : Laurent Vaubourgeix
– trésorier adjoint : Philippe Verger

Philippe Vigouroux a par ailleurs été élu délégué au conseil d’administration de la Fédération hospitalière de France, représentant le Limousin. Le Pr Descottes y a également été désigné en qualité de personnalité qualifiée.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.