Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Risque médical : des patients toujours plus exigeants, des hôpitaux toujours plus exposés

Réseau CHU - jeudi 04 octobre 2018. 1555 vu(s)

Les patients, de mieux en mieux informés, attendent les meilleurs soins. Et ce plus grand niveau d’exigence augmente l’exposition au risque des établissements et des professionnels de santé.  Le Groupe Sham en fait un constat étayé avec la présentation de ses chiffres clés 2017 de la responsabilité civile en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux. Quelque 16000 réclamations ont été passées au crible dans le périmètre de cette étude réalisée par 1er assureur en responsabilité civile médicale en France*. 

L’indice de fréquence** des réclamations a ainsi grimpé de 3 points entre juin 2017 (241 points) et 2018 (244 points), après une stabilisation l’année précédente. Cet indice a été multiplié par 2,4 en 20 ans et avait enregistré une croissance de 30% entre 2010 et 2015.

Un dossier sur deux pour préjudices corporels

Les réclamations liées aux préjudices corporels et matériels ont encore augmenté de 2.9% en 2017 pour atteindre un total de 15792 dont 13607 adressées aux établissements de santé. Le coût global s’élève à 219,2M€. Ces réclamations représentent toujours un peu moins de la moitié des dossiers mais la quasi-totalité du montant des indemnisations (98%), avec une augmentation de 3,7% par rapport à 2016.

Parmi les 6 546 réclamations pour préjudice corporel, 89% mettent en cause l’activité médicale et concernent donc le cœur même de l’activité des établissements: leur coût s’élève à 192,8M€, en légère augmentation par rapport à 2016.

La majeure part de ces sinistres (83,4%) relève, comme les années précédentes, des établissements ayant une activité de Médecine Chirurgie Obstétrique (MCO). Plus de la moitié concernent la chirurgie. La chirurgie orthopédique est la spécialité la plus mise en cause avec plus de 40 % des réclamations enregistrées en nombre et 19,7% en coût. La chirurgie gynécologique et l’obstétrique représentant respectivement 16,1% et 15,9% des réclamations.

La voie amiable toujours privilégiée

Avec 13547 dossiers traités pour l’exercice 2017, la tendance se poursuit, avec une augmentation de 4,2% par rapport à 2016. Le taux de règlements amiables reste stable avec 35,5%.

Au final, plus de 90% des dossiers ont été réglés sans contentieux, et seules 4% des réclamations pour préjudices corporels et matériels ont été clôturées à la suite d’une procédure contentieuse avec responsabilité.

Ces tendances témoignent de la volonté d’une gestion plus efficace dans le traitement des dossiers. Sachant, pour rappel, que les délais sur ce point restent stables en dépit de l’augmentation des réclamations enregistrées. A savoir, en moyenne: 12 mois pour un règlement à l’amiable, un an et 1 an et 6 mois via les Commissions de conciliation et d’indemnisation (CCI) et 4 ans et 3 mois pour un traitement contentieux.

La responsabilité des établissements plus souvent engagée

Comme l’année précédente, 2017 connaît une augmentation de l’activité contentieuse avec 1138 décisions de juridictions administratives et judiciaires recensées, statuant sur le principe de la responsabilité des établissements de santé, soit une augmentation de 4,3%.

Cependant le taux de condamnation ou de confirmation de condamnation (procédure en appel ou en cassation) des établissements de santé est en léger recul, passant de 65,4% à 62,3% (-0,7%).

Le coût moyen des condamnations en baisse

Le coût moyen des condamnations devant les juridictions administratives est cette année en forte baisse avec 202 241 € contre 267 478 € en 2016. Ce, du fait d’un nombre moindre de condamnations dont le coût estimé est supérieur à 1 million d’euros que les années précédentes. 19 dossiers dépassaient ce montant en 2017 (dont 7 en obstétrique) contre 27 dossiers en 2016 (dont 14 en obstétrique). Ce coût reste néanmoins à un niveau très élevé, notamment en raison du montant de l’indemnisation de la tierce personne.

Un taux de réclamations stable dans les établissements médico-sociaux

Dans les établissements sociaux et médico-sociaux, on enregistre en 2017, 2185 réclamations pour un coût total de 2 M€. Ce nombre est relativement stable avec une augmentation de 2% qui s’explique par la croissance du portefeuille assuré par Sham.

Bien que la part des préjudices matériels soit toujours largement supérieure avec 97% des réclamations, les préjudices corporels représentent la moitié du coût total des préjudices, soit 1,07 M€ sur 2 M€ (en baisse par rapport à l’an dernier).

Anticiper pour accompagner la transformation des risques

Au terme de ce constat, le défi affiché par le Groupe Sham reste celui de l’adaptation. «L’évolution de la relation patient-professionnels, la territorialisation du système de soins, la révolution numérique en santé et les nouveaux acteurs qu’elles impliquent, transforment l’univers de nos sociétaires et induisent une transformation des risques, analyse Dominique Godet, directeur général du Groupe Sham. A travers notre capacité d'analyse, de lecture et d'anticipation de ces nouveaux risques, nous proposons une offre de valeur correspondant aux enjeux des différents établissements de santé». Une adaptation indispensable à l’évolution de l’offre de soins, à la nouvelle organisation du système de santé et à ses répercussions sur la prise en charge des patients entre et hors des murs de l’hôpital.

Betty Mamane

 

*«Santé, social et médico-social : chiffres clés de la responsabilité civile des établissements», collection Risk Management, édition 2018

**L’indice de fréquence Sham mesure l’évolution du nombre des réclamations en responsabilité civile médicale des établissements de santé MCO (Médecine Chirurgie Obstétrique) relatives aux sinistres corporels excluant les sinistres non significatifs en termes de coûts


Catégorie : Réseau CHU, Gestion - Budget - Performance - UniHA, Sécurité, Publication - Communication, Droit des patients, Newsletter 959 - 9/10/2018

Pour plus d’information : Réseau CHU

  • Marie-Georges FAYN / Betty MAMANE,

    GROUPE PROFESSION SANTE
    1 rue Augustine Variot
    92245 Malakoff

  • Email : infos@reseau-chu.fr

    Standard : 01 78 12 21 92


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 22 octobre : journée mondiale bégaiement
  • 24 octobre : journée Nationale de la santé des jeunes
  • 29 octobre : journée mondiale psoriasis
  • 29 octobre : journée mondiale de l'AVC
  • 6 novembre : journée nationale contre l'herpès
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  21-10-2018