Tenues blanches pour Azur-ville

Roman de fiction écrit par cinq professionnelles des urgences et un écrivain. Cette création s'inscrit dans le cadre du projet culturel du CHU.

A partir de leur expérience d’infirmières, de cadres ou de secrétaire médicale aux urgences, cinq professionnelles du CHU de Nice ont imaginé et écrit une fiction, Tenues blanches pour Azur-Ville*.

Le roman : l’humanité mise à nue
L’histoire se déroule à l’hôpital d’Azur-Ville, en 2056. Là on vit, on soigne, on soulage, on meurt aussi et on assiste à des mystères – certains miraculeux comme cette grand-mère inconsciente qui attend la voix murmurante de sa petite-fille au creux de son oreille, pour mourir. Face à la souffrance, à la mort, à la solitude humaine, les femmes et les hommes qui viennent se réfugier à l’hôpital restent parfois désespérément seuls. De temps à autres néanmoins, ils rencontrent la sympathie d’une autre personne. Confrontés à ces situations extrêmes, les hommes et les femmes des urgences ont encore les mots et leur imagination pour partager leur humanité.

Un atelier d’écriture réalisé dans le cadre du projet culturel du CHU
Cette action s’inscrit dans le cadre du projet culturel et manifeste, à ce titre, la volonté du CHU de Nice de s’ouvrir aux acteurs de la cité, d’améliorer la qualité de l’accueil des patients en favorisant le dialogue entre hospitaliers et usagers et de valoriser la créativité de ses professionnels par des actions menées en partenariat avec des acteurs culturels et artistiques reconnus.
Ce roman a été écrit par Hélène Crochemore, Marina Letizi, Magali Massiera, Christiane Quadri et Catherine Romano, au cours d’un atelier d’écriture, animé par Marguerite Tiberti (Editions du Ricochet) et par Françoise Laurent, écrivain.

* avec le soutien du Groupe MACSF-Assurance, de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) et l’agence régionale de l’hospitalisation (ARH) de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Contact
Julie Leteurtre, responsable culturelle Tel 04 92 03 41 07.
Email href= »mailto:leteurtre.j@chu-nice.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.