Un ambulancier du Samu 06 en vélo bleu dans l’Himalaya

CHU de Nice - Noël Smara, ambulancier au Samu 06, s’est lancé le défi de franchir les cols de l’Himalaya côté Inde du nord, avec un moyen de locomotion urbain purement niçois, le vélo bleu.

CHU de Nice – Noël Smara, ambulancier au Samu 06,  s’est lancé le défi de franchir les cols de l’Himalaya côté Inde du nord, avec un moyen de locomotion urbain purement niçois, le vélo bleu.
Le vélo bleu (18 kg, 3 vitesses et une transmission par cardan) se loue pour circuler dans Nice (comme dans beaucoup de grandes agglomérations en France). Pas vraiment adapté à ce type de performance et encore moins aux 600 km d’une route sinueuse et caillouteuse dont un sommet qui atteint les 5 328 mètres ! Et pourtant on le verra à l’assaut du toit du monde conduit par Noël Smara. Fier de représenter le CHU de Nice, ce cycliste chevronné n’en est pas à sa première grimpée : en 2011 le col de la Bonette dans le Mercantour (à 2 800 m) ; en 2010 les grands fleuves européens soit 4 000 km aux couleurs du Samu où il a rencontré ses collèges des Smur ; en 2009 Nice–Rôme soit 1 400 km aller-retour.
Son message : pratiquer un sport pour prévenir des maladies cardio-vasculaires et se dépasser, explique le passionné-cycliste à la blouse blanche. Mais la communication n’étant pas toujours facile dans les pays aux cols blancs, les photos ont largement remplacé les barrières de la langue.
Prochaine étape Pékin-Nice ou Hanoï-Nice, « une vraie performance au service des autres pour la promotion de mon métier » lance l’ambulancier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.