Un ambulancier du Samu 06 en vélo bleu dans l’Himalaya

CHU de Nice - Noël Smara, ambulancier au Samu 06, s’est lancé le défi de franchir les cols de l’Himalaya côté Inde du nord, avec un moyen de locomotion urbain purement niçois, le vélo bleu.

CHU de Nice – Noël Smara, ambulancier au Samu 06,  s’est lancé le défi de franchir les cols de l’Himalaya côté Inde du nord, avec un moyen de locomotion urbain purement niçois, le vélo bleu.
Le vélo bleu (18 kg, 3 vitesses et une transmission par cardan) se loue pour circuler dans Nice (comme dans beaucoup de grandes agglomérations en France). Pas vraiment adapté à ce type de performance et encore moins aux 600 km d’une route sinueuse et caillouteuse dont un sommet qui atteint les 5 328 mètres ! Et pourtant on le verra à l’assaut du toit du monde conduit par Noël Smara. Fier de représenter le CHU de Nice, ce cycliste chevronné n’en est pas à sa première grimpée : en 2011 le col de la Bonette dans le Mercantour (à 2 800 m) ; en 2010 les grands fleuves européens soit 4 000 km aux couleurs du Samu où il a rencontré ses collèges des Smur ; en 2009 Nice–Rôme soit 1 400 km aller-retour.
Son message : pratiquer un sport pour prévenir des maladies cardio-vasculaires et se dépasser, explique le passionné-cycliste à la blouse blanche. Mais la communication n’étant pas toujours facile dans les pays aux cols blancs, les photos ont largement remplacé les barrières de la langue.
Prochaine étape Pékin-Nice ou Hanoï-Nice, « une vraie performance au service des autres pour la promotion de mon métier » lance l’ambulancier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.