Un GPS* pour naviguer dans les bronches

Le service de Pneumologie, dirigé par le Pr J.M. Vergnon, est doté depuis juin 2005 d'une machine unique en France qui lui a valu une nomination aux Victoires de la Médecine 2005. Cet appareil de type GPS permettant de guider les prélèvements dans les bronches jusqu'à la tumeur.

Le service de Pneumologie, dirigé par le Pr J.M. Vergnon, est doté depuis juin 2005 d’une machine unique en France qui lui a valu une nomination aux Victoires de la Médecine 2005. Cet appareil de type GPS permettant de guider les prélèvements dans les bronches jusqu’à la tumeur.

Cette nouvelle technologie pourrait permettre au CHU d’être un centre de référence et un lieu d’enseignement pour les pneumologues.

Le cancer du poumon est la première cause de décès par cancer chez l’homme et tend à prendre aussi cette première place chez la femme. Son pronostic peu favorable vient d’un diagnostic trop tardif, à des stades trop évolués où moins de 15 % d’entre eux seront guérissables. Diagnostiqué plus tôt, ce sont plus de 70 % d’entre eux qui seraient guéris.

Le scanner du thorax peut repérer tôt l’image du cancer mais son diagnostic impose un prélèvement. Or, avec un fibroscope normal il est possible de visualiser les grosses bronches jusqu’à la 5è division mais on ne peut poursuivre plus loin l’exploration. Les voies sont d’un diamètre plus petit et surtout les ramifications sont si complexes que la navigation devient impossible.

Le GPS autorise cette prouesse. Les trois quarts du poumon sont désormais accessibles. La possibilité d’obtenir le bon diagnostic, très vite, est ainsi multiplié par 6. Le geste chirurgical ensuite nécessaire pour enlever la tumeur est alors plus simple et plus efficace.

Cet appareil est le fruit des efforts conjugués de plusieurs partenaires : le comité de la Loire de la Ligue contre le cancer, l’association « Aide à la recherche médicale Ondaine et environs », l’association AIRE « Aide à la recherche médicale de proximité » et le CHU de Saint-Etienne.

*GPS : Global Positioning System – Système de positionnement global

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.