Un nouvel EHPAD au Centre Gériatrique de Champmaillot

Le Centre Gériatrique de Champmaillot du CHU de Dijon ouvre un nouveau bâtiment plus accueillant, plus confortable, plus ergonomique, adapté aux 76 résidents d'EHPAD et aux 30 patients de soins de suite.

Le Centre Gériatrique de Champmaillot du CHU de Dijon ouvre un nouveau bâtiment, plus accueillant, plus confortable, plus ergonomique, adapté aux 76 résidents d’EHPAD et aux 30 patients de soins de suite. 
Particulièrement lumineux grâce à la présence de deux puits de lumière autour desquels s’organisent les chambres des résidents et des patients, il offre de grandes surfaces de promenade et l’accès à des terrasses orientées sur un parc classé. L’un des niveaux permet également l’accès direct à un jardin sécurisé.
Les normes d’accueil en EHPAD ont été appliquées : une superficie de 18 à 22m² pour un logement individuel, et de 30 à 35m² pour un logement à deux lits, comprenant un cabinet de toilette (douche, lavabo, sanitaire) et de 20m² pour les chambres individuelles
Le personnel soignant et médical découvre un outil de travail plus agréable et plus moderne, avec par exemple un approvisionnement en mode plein/vide, ce qui facilite la gestion des commandes et limite le risque de rupture d’approvisionnement.
Trois journées de déménagement pour trois services de soins.
Résidents, patients et personnels ont pris possession des nouveaux locaux à la mi-janvier.
Cependant, les préparatifs ont commencé dès septembre 2012, nécessitant un important travail en amont. En effet, hormis la mise en fonctionnement du bâtiment sur les aspects techniques et organisationnels, il s’agissait de déménager des personnes âgées fragiles arrivées pour certaines voici plus de 20 ans. Pour que les changements soient le moins traumatisants possible, un accompagnement psychologique de désappropriation – appropriation a été mis en place.
La construction de ce bâtiment neuf sur le site de Champmaillot a été impulsée en 2002 par la signature d’une convention tripartite entre l’établissement, le Conseil Général et l’Etat, ainsi que par la nécessité de mise en oeuvre des normes d’accueil recommandées pour les EHPAD.
Le montant du programme immobilier EHPAD et Soins de Suite s’élève à 13 millions d’euros.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.