Urgences : une filière toute neuve au CHRU de Nancy pour les 74 enfants accueillis chaque jour

Après un an de travaux, le CHRU de Nancy inaugure ses Urgences Pédiatriques et l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée de l’Hôpital d’enfants. Moins d’attente pour les dizaines d’enfants pris en charge aux urgences et leurs parents ! Tel est le bénéfice premier de la nouvelle organisation en filière, plus adaptée et personnalisée. Le CHU a investi 2 millions dans ce programme et reçu le soutien financier des Pièces Jaunes (96 000€). Visite guidée…

Après un an de travaux, le CHRU de Nancy inaugure ses Urgences Pédiatriques et l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée de l’Hôpital d’enfants. Moins d’attente pour les dizaines d’enfants pris en charge aux urgences et leurs parents ! Tel est le bénéfice premier de la nouvelle organisation en filière, plus adaptée et personnalisée. Le CHU a investi 2 millions dans ce programme et reçu le soutien financier des Pièces Jaunes  (96 000€). Visite guidée…
Avec plus de 27 000 passages chaque année (22 000 consultations / 5 000 hospitalisations), soit une moyenne de 74 patients par jour, les urgences pédiatriques ne répondaient plus aux besoins des patients et des professionnels de santé. Une inscription au plan de refondation, lancé en 2013 par le CHRU de Nancy, a permis de restructurer le service et d’améliorer les conditions de prise en charge (confort et réduction du temps d’attente), de mettre aux normes les bâtiments et de renouveler les équipements.
Réorganisation des filières
Pour renforcer la relation de proximité avec les accompagnants et des conditions de travail des personnels, la filière pédiatrique a été repensée avec
–       la création d’une filière courte, pour améliorer la fluidité et la rapidité des prises en charges pour désengorger la salle d’attente. Les blessures traitées dans cette filière sont souvent anodines comme par exemple des coupures, des piqûres ou morsures légères.
–       La création de 8 lits d’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée (UHCD) pour améliorer l’accueil, la surveillance et la sécurité immédiate de certains patients et permettant à long terme de désengorger les services (ex : traumatismes crâniens bénins). Le séjour à l’UHCD est de très courte durée : maximum 24h. La création de cette unité permet de répondre au flux croissant des urgences, elle a un impact sur le circuit du patient particulièrement en pédiatrie où le nombre d’hospitalisation après passage aux urgences est faible.
–       Le passage d’un à deux lits en salle de déchoquage pour prendre simultanément en charge plusieurs situations jugées graves.
Changement de décor !
Un passage – même bref – au service des urgences déclenche toujours un stress chez les jeunes patients comme chez les accompagnants. Pour alléger cette tension dès l’arrivée, la banque d’accueil offre une meilleure accessibilité aux jeunes patients et accompagnants ainsi qu’une plus grande confidentialité. Quant aux soins, ils se déroulent dans espace aéré et lumineux, plus confortable et apaisant.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.